18 septembre 1915, Marson


Transcription par Jocelyne Bonnemoy et Christian Pons.

BONNEMOY, Jocelyne, PONS, Christian. Lettres de guerre : décembre 1914 – septembre 1915 de Henri Bonnemoy. Peschadoires : auto-édition, 2012, 158p.


[18 septembre. Situation initiale : E.M., 3e bataillon aux baraques NE de Somme-Bionne, C.R. au bivouac bois Sud Ouest de Somme-Bionne – 1er bataillon aux abris de Wargemoulin. Relève du 160e par le 156e, au secteur J, dans la nuit du 18 au 19 septembre…(…)… Le 1er bataillon1 quitte Wargemoulin à 20 h et va s’installer aux abris du ravin de Marson (borne 16) et occupe la partie ouest. Pertes : 3 blessés.
19 septembre : situation initiale : comme le stationnement du 18 soir. Occupation du secteur J : 2e bataillon en 1re ligne avec C.M. – 1er et 3e bataillons en réserve aux abris de la borne 16 (ravin de Marson). Même stationnement pour les autres éléments. Pertes du 19 septembre : 1 tué.
20 septembre : occupation du secteur comme le 20 – pertes du 20 : 3 tués – 14 blessés.

Samedi 18 septembre (carte)

Chers parents

[Lettre de Berthe Jacquet à Marie Riberolles, date inconnue, vue combinée]
Guerre de 1914. Reuves (Marne) – Intérieur de l’Église après le bombardement des 6 et 8 septembre (vue de l’entrée).
(flickr.com/Médiathèque entre Dore et Allier)

Je réponds à votre lettre et à votre colis que j’ai reçus avant-hier soir. Je suis toujours en bonne santé pour le moment et je pense que vous êtes de même.

Les Boches nous tiennent éveillés par leurs obus et leurs feux d’artifices la nuit car ces temps nous avons travaillé des fois pas bien loin d’eux mais jusqu’à présent ils n’ont pas été bien mauvais pour nous.

En attendant de vous revoir, je vous embrasse.

Votre fils,

Bonnemoy Henri


Samedi 18 septembre (lettre)

Chers parents

En même temps que ma lettre je vous ai fait une carte, vous me dites qu’elles arrivent avant les lettres. J’ai reçu votre lettre et votre colis avant-hier soir, mais hier j’avais travaillé la nuit, j’ai dormi toute la journée, j’ai même pas pris le temps de vous faire deux mots, aussi aujourd’hui je vous en fais deux. Le colis que vous m’avez envoyé est arrivé en assez bon état mais comme il fait chaud le jambon avait sué et ça m’étonne qu’on l’ait pas barboté en route car quand ça sent bon il y en a toujours quelque colis qui s’égare. Nous en avons mangé un bout ce matin mais ce n’est pas la peine d’envoyer tout votre jambon nous touchons assez de viande même que ces jours il fait chaud je préfère les légumes.

Si vous voulez m’envoyer quelque chose, je m’en vais vous dire mon idée. Comme il y a longtemps que je n’ai pas goûté de beurre il me semble que j’en mangerais avec plaisir. Voici ce que je pense, si vous aviez une boîte en fer, comme les colis m’arrivent en trois ou quatre jours, je pense qu’il serait encore frais, si vous voulez y mettre un bout de fromage, c’est à peu près tout ou bien une tablette de chocolat car nous sommes dans un endroit où l’on reste des fois quelques jours sans pouvoir en trouver.

Peut-être quand vous me l’enverrez, nous aurons peut-être changé de place et nous serons dans un endroit où l’on trouve tout car dans ce métier ça change vite. Puis une chose qui nous manque parfois, si vous voulez le mettre au colis, c’est un jeu de cartes, pour trente sous vous en serez quittes et nous en faisons de bonnes parties. Vous pouvez mettre aussi une pelote de fil blanc ou noir ça fait rien, je pense qu’avec ça je serai remonté pour quelque temps, du linge j’en ai assez.

Peut-être nous resterons par là quelque temps, on se déplace, on va aux tranchées quelques jours, ensuite en arrière on va faire des travaux, puis on retourne aux tranchées. Sans doute on fera ça plusieurs fois de suite. Mais il faut espérer grâce à Dieu que ce temps passera sans malheur et que nous en verrons tout de même la fin.

Je termine en vous embrassant

Votre fils

Bonnemoy Henri

Une partie de cartes dans une tranchée : [photographie de presse] / Agence Meurisse
Une partie de cartes dans une tranchée : [photographie de presse] / Agence Meurisse
(gallica.bnf.fr/Bibliothèque nationale de France)


1 D’après la composition des armées et les éléments du 20 août qui le confirment, Henri Bonnemoy serait dans le 1er bataillon, c’est celui-ci qui sera suivi dans les jours suivants dans les extraits des J.M.O.


Carte des déplacements d’Henri Bonnemoy

Du chemin de Somme-Tourbe à Marson

Trajet 9 - Du chemin de Somme-Tourbe à Marson

Ouvrir la carte dans un nouvel onglet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s